Chronique·Livres

c#173 Un Si Petit Oiseau – Marie Pavlenko

Titre : Un Si Petit Oiseau
Auteur.e : Marie Pavlenko
Éditions : Flammarion Jeunesse
Nombre de pages: 352
Prix: 17,50 euros
Lien Amazon: Un Si Petit Oiseau – Marie Pavlenko

Autres romans de l’auteur.e chroniqués : Je suis ton SoleilEt Le Désert Disparaîtra

 

Résumé:

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.

 

Avis:

Merci aux éditions Flammarion Jeunesse pour cet envoi !

J’avais eu un coup de coeur pour Je suis ton Soleil et surtout pour la plume si belle de Marie Pavlenko. Je me devais donc de découvrir ce roman, qui a été très apprécié par les lecteur.ice.s.

Suite a un accident de voiture, la vie d’Abi chavire. À vingt ans, elle se retrouve amputée d’un bras. Renfermée sur elle-même, elle coupe les ponts avec ses amis et passe le plus clair de son temps dans sa chambre afin d’éviter le regard des gens. Elle a perdu le goût de tout et a du renoncer à son rêve de devenir vétérinaire. Et pourtant, l’espoir renaîtra à nouveau…

Nous suivons le point de vue d’Abi, qui est très attachante. Son histoire est touchante et ce personnage atteste d’une belle évolution. L’auteure parvient à retranscrire avec justesse les émotions d’Abi ainsi que la manière dont cet accident l’affecte elle et sa famille. Sa mère, qui était au volant ce jour là, ressent de la culpabilité, son père qui cache son chagrin derrière son humour et sa soeur, Millie, qui se retrouve délaissée. Abi a également sa tante Coline, qui est toujours présente pour elle, et recroiser le chemin d’Aurèle. Une petite romance se met en place entre eux et j’ai trouvé ça tout mignon. J’ai beaucoup aimé découvrir les différentes relations entre les personnages.

Le sujet de l’handicap d’Abi est très bien travaillé. J’ai été touchée de la découvrir les difficultés auquel elle fait face, quant à son nouveau mode de vie : la protège douloureuse, le regard des autres… C’est une histoire sur la reconstruction, le fait d’apprendre à vivre sans une partie de soi-même. Et au fil du roman, nous apprenons à revivre avec elle, à retrouver espoir. J’aime toujours autant la plume délicate et poétique de Marie PavlenkoUn Si Petit Oiseau est un roman drôle, tendre, et surtout poignant. Magnifique et puissant.

 

★★★

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s