Chronique·Livres

c#47 Je suis ton Soleil – Marie Pavlenko

Titre: Je suis ton Soleil

Auteur(e): Marie Pavlenko

Éditions: Flammarion Jeunesse

Prix: 17,50 euros

Nombre de pages: 466

Lien Amazon: Je suis ton Soleil

 

Résumé:

Déborah entame son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui dévore toutes les siennes et seulement les siennes. Mais ce n’est pas le pire, non. Le pire, c’est sa mère qui se fane, et la découverte de son père, au café, en train d’embrasser une inconnue aux longs cheveux bouclés. Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

 

Avis:

Premièrement, je remercie les éditions Flammarion pour l’envoi de ce roman.
J’ai beaucoup vu ce livre passer sur bookstagram, dont plusieurs avis positifs. J’ai sauté le pas, pensant que j’allais aimer, sans plus.
Mais, à vrai dire, j’ai ADORÉ ce roman!

Déborah est en terminale et n’a pas une vie des plus facile. Sa mère est absente à longueur de journée tout en étant physiquement présente et son père est trop occuper à en embrasser une autre. De plus, sa meilleure amie ne pense qu’à son nouveau petit ami, laissant ainsi Déborah de côté. Sans parler du chien-clochard imposé par sa mère qu’elle déteste au plus haut point!

Ce roman est aussi lumineux que son titre! Tout en étant touchant et humain, ce récit est loin des problèmes d’ados habituels. Marie Pavlenko a su raconter à la perfection l’histoire de Déborah, les épreuves qu’elle a du traverser, comme si elle l’avait vécu elle même.

Déborah m’a beaucoup touché dans ce roman. C’est un personnage fort, courageux, drôle et tellement vrai! Le genre de protagoniste auquel on s’identifie. J’ai adoré sa relation avec Jamal et Victor. L’ensemble des personnages secondaire a été très bien développé. Ils ont tous une place importante dans l’histoire.

L’auteure traite parfaitement les sujets lourds et sensibles. Ce qui fait de Je suis ton soleil un roman feel-good riche et naturel. Même s’il est destiné a un public d’adolescent, je pense que ce livre à le mérite d’être lu par tous, que vous voyez un homme, une femme, que vous ayez 70 ans ou 14 ans ou même que vous soyez un chien-clochard qui mâchouille les chaussures.

Les pages se sont tournée toutes seules. La plume de Marie Pavlenko est belle, poétique, drôle, en un mot SUBLIME! Je l’ai remarqué dès les premières pages et j’ai tout de suite su que Je suis ton Soleil allait être un coup de coeur (ou qu’il allait s’en rapprocher). Il n’y a pas une chose que je n’ai pas aimé dans ce roman! Je pense me plonger très vite dans Un si petit Oiseau, nouveau roman de Marie Pavlenko!

 

Note: 10/10 Petit coup de coeur (et je n’ai pas le coup de coeur facile!)

 

Extrait(s): 

« D’après Jamal, elle [Gertrude la mygale] ne peut pas être allée bien loin. Elle doit être morte de peur. La pauvre. Il ne l’a pas vue filer parce que le livreur de pizzas, « arachnophobe probable », l’a à moitié assommée avec l’appareil à Carte bleue avant de s’enfuir.
Moi, je dis que ce type a la notion de la priorité.
Quoi qu’il en soit, nous passons en revue l’escalier jusqu’au rez-de-chaussée, la courette, les poubelles, mais il faut nous rendre à l’évidence : Gertrude s’est volatilisée. »

 

 » Je vais finir vieille fille. Sur ma tombe, on lira:
« Ci-gît Déborah, la fille qui aimait les grenouilles. Las, aucune n’eut la décence de se transformer en prince charmant. »

 

11 commentaires sur “c#47 Je suis ton Soleil – Marie Pavlenko

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s